Inde – Visite d’Hampi

Ma diarrhée est toujours là, je m’en accommode et je ne n’ai mangé qu’un plat de riz en transit à Guntakal (le dernier était 24 heures avant). J’arrive tard le soir à Hampi en bus dans un trou perdu. Giri me propose de m’emmener dans sa guest house, j’accepte (et je ne regrette pas ce choix). Le lendemain direction l’hôpital d’Hospet à 13 km pour me faire soigner. Après analyses, j’ai des bactéries dans le sang due à la nourriture que j’ai mangé. Je suis donc resté 8 heures sous perfusion pour un nettoyage complet (l’hôpital ne fourni pas de repas, je n’ai donc rien mangé ce jour là). Je sors tard le soir de l’hôpital, Giri me ramène chez lui en rickshaw. Je reprends donc enfin une alimentation correcte le lendemain matin après un jeûn de… 44 heures (j’ai quand même bu de l’eau). La suite du séjour a été la découverte de ce site magnifique très ancien classé par l’Unesco.

Les habitants d’Hampi sont principalement nés à Hampi, ils vivent donc dans leur village où ils sont nés de générations en générations. Hampi est un village qui vit du tourisme lié au site exceptionnel dont il bénéficie, il est même placé sur un coin du site. Le gouvernement souhaite récupérer le site au complet pour en tirer des revenus (le site est gratuit sauf 2 endroits payants) et le remettre en ruine. En effet, au fil du temps les commerces s’étaient développés dans les ruines, le gouvernement vient de tout faire raser. L’avenir des habitants d’Hampi est incertain, il est question de détruire le village et de déplacer les commerces et les logements sur Hospet à 13 km (donc peut-être plus de possibilité de vivre sur place comme à ce jour). Les temps sont durs, les commerces d’artisanats ont du mal à vendre, les touristes viennent mais ne restent pas (en ce moment, c’est la basse saison). Hampi est rempli de guest houses, ainsi que d’excellents restaurants vraiment peu cher pour un occidental (compter en Inde 3-4 euros pour un repas complet).

Jeux d'enfants

Au fil du temps, je rencontre les habitants d’Hampi et je découvre la vie locale. Etant étranger, je reçois beaucoup de sollicitations pour acheter tout un tas de choses (je n’achète rien), ou bien l’on me réclame sans cesse des roupies (je ne donne rien). Ma venue en Inde est justement de ne pas faire le touriste et d’être pris comme tel, surtout un riche. Souvent, j’ai de bonnes discussions et j’explique pourquoi je refuse les choses. Je ne sais pas comment cela est accepté, mais j’essaye d’apporter un autre regard sur les occidentaux et de la réaction que l’on peut avoir parfois (les refus qui coupent d’office la conversation et qui ne permettent pas la rencontre). Si l’on ne me cherche pas à vendre quelque chose, la première question qui vient est « What’s your name ? » et la seconde « What is your country ? ». Les jeunes n’hésitent pas à s’approcher pour admirer la curiosité locale que je suis (surtout avec mon chapeau), et me scrutent attentivement, me posent plein de questions, se prennent en photo avec moi… Et lorsque la conversation dure un peu, toute la famille vient et s’assoie autour de moi. Bien souvent se sont les jeunes qui parlent anglais, les autres ne le parlant pas. Du coup, nous nous échangeons des sourires. Il y a aussi les enfants qui viennent toucher ma peau qui n’est pas de la même couleur que la leur, je ne sais pas si ça leur fait quelque chose, mais ils s’en amusent (quand je vous dis que je suis une curiosité locale).

Mon séjour à Hampi se termine au bout d’une semaine, j’ai pris contact avec le centre Sumanahalli qui s’occupe de personnes atteintes du sida, de la lèpre… et qui accueille régulièrement des bénévoles à Bengaluru (anciennement Bangalore). J’ai eu l’adresse par une jeune, 15 jours avant mon départ, qui avait passé 6 mois dans ce centre envoyée par les Missions étrangères de Paris. Le directeur du centre m’accueille bien volontier. Ma prochaine destination est donc Bengaluru.

Plus d’informations sur le site archéologique d’Hampi sur le site internet de l’Unesco et sur Google.

Voir les photos du Karnataka.

< Précédent | Suivant >

Tags

Poster un Commentaire

4 Commentaires "Inde – Visite d’Hampi"

avatar
500
  Subscribe  
Me notifier des
Damien
Invité

Bonjour Marc,
Actuellement en Inde je me rends demain à Hampi. Je souffre des mêmes symptomes que vous décrivez dans votre article et souhaiterais me rendre dans l’hôpital dont vous parlez pour y effectuer des analyses.
Pourriez-vous me communiquer l’adresse?
Merci d’avance et bravo pour votre blog !
Damien

Sylvaine
Invité

Bonjour Marc,

Merci beaucoup pour toutes ces photos et explications, j’avais moi aussi été à Hampi et j’ai eu l’impression d’y être de nouveau !!!

Belle suite de voyage !