Egypte – Carte des lieux à visiter

Qui n’a jamais découvert les antiquités égyptiennes ? Sans aller en Egypte, le musée du Louvre propose sa plus grosse galerie dédiée aux antiquités égyptiennes, qui est magnifique. Pour aller plus loin, un voyage en Egypte s’impose pour voir avec ses yeux ce dont il s’agit.

La science au temps des pharaons ainsi que leurs relations avec les dieux est unique en son genre, car tout en vivant sur terre, ils se souciaient déjà de leur vie après leur mort. Se plonger dans l’histoire et dans la religion, permet de mieux comprendre le pourquoi des pyramides, des temps et des tombes richement décorées. Me concernant, cela m’a fasciné. Pour les chrétiens, vous pourrez découvrir le chemin de la Sainte Famille, lors de son exil après la naissance de Jésus et faire l’expérience de la vie dans le désert.

Voici quelques points à savoir :

  • le climat : chaud et sec, il ne pleut quasiment pas à l’année. C’est un des pays les plus chaud en juillet-août avec des températures dépassant les 45°C. La saison touristique est de novembre à mars pour avoir des températures agréables. Attention, boire très régulièrement est une question de vie ou de mort ! Passé 40°C, boire un demi litre d’eau, ne permet de s’hydrater que pour 30 minutes… ;
  • l’eau : l’eau est potable au robinet dans toutes les villes. Ailleurs, dans la vallée du Nil, il y a régulièrement des stations en libre service qui puise l’eau dans le Nil et la rend potable. Me concernant, je n’ai jamais acheté de bouteille d’eau même dans le désert et je ne suis jamais tombé malade en buvant l’eau du robinet ;
  • le paradoxe du tourisme égyptien : le pays vit principalement du tourisme, donc le gouvernement fait tout pour vous attirer en Egypte. Le paradoxe : tout étranger sur le territoire Egyptien est par défaut un suspect qu’il faut contrôler régulièrement et on lui complique bien la vie : présenter ses papiers, justifier la visite des lieux de cultes, contrôle des bagages, se déplacer en convoi dans le centre du pays, refus de vous vendre un ticket de train au guichet de la gare du Caire… ;
  • les coûts des visites : les étrangers sont accueilli avec un traitement particulier nous avons droit à des tarifs de niveau européen comparés au niveau de vie très bas du pays. Le décalage est énorme, puisqu’un étranger paye entre 4 et 10 fois plus qu’un Egyptien sur les lieux touristiques. Attention donc au budget prévu, le tourisme en Egypte coûte cher et l’on vous fait dépenser au maximum ;
  • le harcèlement dans les lieux touristiques : les pyramides de Giza et Luxor sont les pires endroits où les Egyptiens vous sollicitent toutes les minutes, où vous ne serez jamais tranquilles. Tous les coups et toutes les arnaques sont permises pour vous piéger. Un conseil : ne jamais se laisser intimider, ne s’adresser qu’aux employés officiels du site que vous visitez. Un employé officiel est toujours en uniforme, et ne vous sollicitera jamais pour vous proposer quelque chose. Au moindre problème, s’adresser à la police touristique, censée vous défendre ;
  • le bakchich : sport national en Egypte, il est exigé uniquement auprès des étrangers (surtout dans les lieux touristiques). A chaque service rendu, même si la prestation est payé au prix convenu, un bakchich vous sera toujours demandé en plus. Dans les fait, il n’est pas officiel, ni même obligatoire de se plier à cette demande. Donner un bakchich à un agent public, ne fait qu’accroitre la corruption dans le pays, n’y contribuez donc pas ;
  • les transports : au départ de Caire, vous prendrez forcément le train le plus cher, et mis en première classe. Souvent on vous refusera de vous vendre un ticket au guichet, vous obligeant à l’acheter dans le train, et donc sans place assise garantie. Pour les grandes distances, privilégiez le train, sinon les bus sur les grands axes. A défaut, se débrouiller par soi même avec les taxis ou les agences de voyages ;
  • la stabilité du pays : bien que les choses se soient relativement calmées, les opposants au gouvernement sans prennent aux touristes afin de saper l’économie et déstabiliser le gouvernement. Si dans d’autres pays, les touristes sont souvent épargnés, en Egypte se sont des cibles de choix. Malgré la forte présence policière sur les lieux touristiques, cela n’empêche pas une bombe d’exploser ;
  • contrôle des bagages : chaque fois que vous entrez dans un lieu publique (musée, transport…), le contrôle des bagages est obligatoire, et parfois il faut presque vider ses affaires. Voyager le plus léger possible est un atout précieux ;
  • les lieux religieux : ils sont tous gardés par des policiers sauf les mosquées. Presque toujours, il faudra montrer ses papiers d’identités  et insister pour qu’on vous laisse entrer. Si le prêtre vous dis qu’il y a un office le matin et que l’église est ouverte, les policiers pourront vous dire le contraire et vous refuser de vous laisser entrer même si la porte est ouverte !!!

J’ai parcouru plusieurs guides touristiques et j’ai aussi pointé sur la carte des lieux que je n’ai pas visité ; que je visiterais peut-être un jour.

  • Les points foncés : sont les lieux que j’ai visité ;
  • Les points clairs : sont des lieux que je n’ai pas visité, mais que j’ai recensé et qui je pense méritent d’être visité.

Attention : des pointeurs peuvent cacher d’autres pointeurs, c’est le cas des lieux rapprochés avec une vue trop large de la carte. Donc zoomez et agrandissez la carte pour avoir plus de détails.

Les lieux indiqués ne sont pas exhaustifs, si vous avez visité un lieu magnifique qui mérite le détour, n’hésitez pas à me le dire en utilisant les commentaires ci-dessous. 🙂

Tags

Poster un Commentaire

avatar
500
  Subscribe  
Me notifier des
Bouton retour en haut de la page
Fermer