Chine – Visite du Shaanxi et du Shanxi

Visite du Shaanxi (samedi 4 juin – mardi 7 juin 2016)

Cette province, est considérée comme le berceau de la civilisation chinoise, elle a été la capitale de 13 dynasties sur plus de 1100 ans. C’est donc une région riche en histoire et en monuments funéraires, idéal pour mieux découvrir les origines de la Chine. Je me suis donc arrêté dans cette province, pour me poser avant d’aller dans la province voisine.

Xi’an

Après plus de 16 heures de train, me voici arrivé à Xi’an, la capitale de la province à 710 km au nord-est de Chengdu. La ville est moderne comme toutes les autres, donc rien de bien intéressant. Par contre, tout autour de la ville, il est possible de visiter de nombreux mausolées où reposent des anciens empereurs (entrées payantes). Mais, la principale raison pour laquelle les touristes s’arrêtent à Xi’an, c’est pour aller le visiter le Army Terracotta Warriors, une immense armée en terre cuite du premier empereur de Chine Qin Shi Huang. L’armée se compose de 8000 soldats, 130 chars, 520 chevaux et 150 chevaux de cavalerie. C’est unique au monde, et c’est inscrit à l’UNESCO. Par contre, comme le ticket d’entrée est plutôt élevé, j’ai hésité à y aller et j’ai donc demandé l’avis de ceux qui y sont allés. Si certains ont beaucoup aimé, d’autres ont ne m’ont pas poussé à y aller. Les raisons : beaucoup trop de monde et les visiteurs se contentent de faire le tour des expositions ; bref c’est difficile de prendre son temps et de regarder de près les statuettes. Je n’y suis donc pas allé, me contentant des photos sur internet.

Par contre, j’ai pu visiter gratuitement (normalement le ticket d’entrée est de quelques yuans) le palais Baxian Gong (Eight Immortal Palace), un des lieux sacrés pour les taoïstes. La particularité des lieux de cultes taoïstes : il y a 3-4 cours successives, avec un temple principal et des petits temples sur les côtés. Bien que ça soit un lieu sacré, je n’ai pas perçu d’atmosphère particulière, c’était très calme au moment de ma visite.

Le temps étant compté, je ne me suis pas attardé à Xi’an, j’ai sauté dans le train, direction la province voisine.

Visite du Shanxi (mardi 7 juin – jeudi 14 juin 2016)

Pingyao

Pingyao

Pingyao est situé à 510 km au nord-est de Xi’an, c’est un des lieux touristiques de la Chine, dont on m’avait parlé et recommandé au Vietnam par des connaisseurs de la Chine. La vieille ville de Pingyao à une « valeur universelle exceptionnelle » dixit l’UNESCO. Qui dit encore : « Fondée au 14ème siècle et couvrant une superficie de 225 hectares, la veille ville de Ping Yao est un ensemble complet construit, composé de murailles anciennes, de rues et de ruelles, de magasins, d’habitations et de temples. Sa disposition est le parfait reflet des développements de styles architecturaux et de la planification urbaine des villes Han sur plus de cinq siècles. Presque tous les 4.000 magasins et habitations traditionnelles que l’on peut encore admirer en ville sont grands par leur taille et d’un raffinement exquis, témoignant de la prospérité économique de Ping Yao pendant plus d’un siècle ».

A la lecture de l’article de l’UNESCO, ça vous donne envie de faire des centaines de kilomètres rien que pour aller visiter cette vieille ville (il y en a très peu en Chine). Oui, c’est vrai que c’est beau, c’est très agréable de sortir du monde moderne et des constructions en béton, pour découvrir des choses plus raffinées. Me concernant, j’ai bien aimé ce lieu… mais sans plus, car il est pollué par le tourisme.

Je m’explique : toutes les belles maisons sont dans les rues principales, là où se trouvent des centainess de commerces alignés. Pour voir quelque chose de la rue, il faut regarder au dessus des boutiques. Le problème, c’est qu’il y a toujours du monde autour de vous, donc c’est difficile d’apprécier les choses tranquillement. Pour admirer l’intérieur d’une vingtaine de maisons et de temples, il faut payer un ticket d’entrée valable 3 jours qui permet de tout visiter, et ce n’est pas possible de payer à l’unité. Pour trouver de la tranquillité et ne plus voir personne dans les rues, il suffit de sortir des rues commerçantes ; mais cela veut dire qu’il n’y a vraiment plus rien de beau à voir : des maisons en briques classiques mal entretenues.

Bref, Pingyao c’est bien joli, mais ce que j’ai vu là, n’est qu’un exemple parmi d’autres de la façon dont la Chine vit du tourisme aujourd’hui et qui ne me correspond pas. En dehors de la vieille ville, c’est de la ville moderne.

Zhangbi

Zhangbi

Zhangbi est un ancien village à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Pingyao. J’ai été attiré par ce lieu à la vue de quelques photos. En fait, c’est pour visiter un ancien château qui a été construit il y a plus de 1400 ans et qui servit de bastion pour se défendre dans la région. Dans l’enceinte fortifiée se trouve les restes du petit château et un petit village. Pour se protéger des ennemis, 10 kilomètres de galeries souterraines on été construites ; aujourd’hui 1500 m sont visitable librement. On rentre d’un côté et on sort de l’autre, il y a un léger éclairage et le chemin est fléché. Ce sont les galeries les plus anciennes et les plus grandes de Chine. Le lieu est peu touristique et c’est à 2 heures de bus local de Pingyao (prendre un bus de Pingyao jusqu’à Jiexu, puis le bus local n°4 de la station de bus local direction Zhangbi).

Alors faut-il y aller ? Si l’on a du temps devant soi pourquoi pas, mais il ne faut pas s’attendre à voir des choses extraordinaires. L’entrée pour visiter le château, le tunnel et les temples sont payants, mais la visite du village est gratuite.

Qikou

Qikou

Qikou est un ancien village portuaire situé à 200 km au nord-ouest de Pingyao qui servit de terminus pour le fret fluvial sur le fleuve Jaune (de couleur marron). Depuis le développement du réseau ferroviaire, l’activité économique ayant fortement chutée, il ne reste plus aujourd’hui que des habitations. Toutefois, pour aider l’économie locale, le tourisme commence à se développer et l’on peut maintenant se loger dans un des nombreux hôtels construits pour cela (les constructions respectent l’architecture locale).

Contrairement à la vieille ville de Pingyao, où tout est conçu pour le touriste, ici tout est encore à l’état naturel, les maisons et les rues sont magnifiques, il y a très peu de boutiques et de touristes. Au dessus du village l’on peut visiter gratuitement le Black Dragon Temple (temple taoïste) et se promener sur sommets dans les alentours.

Pour arriver au fin fond de la campagne, prendre un bus de Pingyao jusqu’à Lvliang. Ensuite, depuis la rue coté opposé à la station de bus, prendre le bus n°5 et descendre à l’intersection de Jinsui Road et de Hushan Road. Prendre ensuite un bus pour Qikou au début de Hushan Road. Le trajet au total dure 7 heures et vous aurez la joie de traverser de magnifiques paysages.

A choisir entre Pingyao et Qikou, je préfère nettement Qikou. C’est moins pratique d’accès, mais c’est très beau, authentique et surtout loin de la foule et des commerces.

Lijiashan

C’est un ancien village vieux de 550 ans, situé à 4 km de Qikou, qui a été redécouvert il y a quelques années. Le village se situe à flan de colline, et l’on peut apercevoir des maisons troglodytes. Auparavant, le village abritait 600 familles, aujourd’hui, il n’y en a plus que 45. Le village est magnifique, et les chemins autours permettent de profiter des magnifiques paysages des environs. Le trajet se fait facilement par la route, et permet de profiter des beaux paysages.

Voir les photos du Shaanxi et du Shanxi.

< Précédent | Suivant >

Tags

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
500
  Subscribe  
Me notifier des