Inde – Conseils pour visiter le Jammu and Kashmir

L’état du Jammu and Kashmir est situé à l’extrême nord de l’Inde, il entouré de trois quart par le Pakistan et le Tibet. C’est un état situé en haute altitude, qui est magnifique surtout la région désertique du Ladakh. On ne vient pas dans cet état pour visiter de nombreux monuments mais voir de nombreux paysages et découvrir l’importante communauté tibétaine. C’est un des états que je préfère. Je vous partage donc ici des informations pratiques pour vous aider à bien organiser votre périple.

Attention : les durées de trajets mentionnées ci-dessous correspondent à des conditions normales de temps et de circulation. Au moindre petit incident sur la route (ex. : glissement de terrain), vous pourrez ajouter facilement quelques heures de plus ; voire attendre le lendemain pour continuer la route. Donc, à moins de prendre l’avion, prévoyez quelques jours de marge dans votre emploi du temps. « Contract carriage » mentionné sur un véhicule, signifie transport public de personnes.

Cet article vient en complément de celui où je vous donne des nouvelles de ma visite dans le Jammu and Kashmir. Je vous conseille de le lire auparavant pour bien comprendre ce qui suit (notamment les noms employés).

Visiter la région du Kashmir

Visiter cette région consiste principalement à visiter Srinagar, situé dans un cirque ! C’est sur une des 2 routes pour aller au Ladakh. Cette région verdoyante connaît la mousson ; la population est majoritairement musulmane et hyper militarisée (checkpoints pour les étrangers sur la route).

Rejoindre Srinagar

  • Par avion : ligne Delhi-Srinagar pour 1h30 de vol.
  • Par la route :
    • de Jammu (300 km) : 3 bus par jour, 300 roupies, 10h de trajet ou 1 minibus par jour, 500 roupies, 7h de trajet ;
    • de Leh via Kargil (430 km) : 1 bus par jour, 1200 roupies, 16h de trajet ;
    • de Kargil (230 km) : 1 bus par jour, 400 roupies, 8h de trajet.

Srinagar

Srinagar

C’est une ville qui mérite que l’on s’y arrête, car il y a de belles choses à visiter. Toutefois, c’est très touristique autour du lac et vous serez sans cesse importuné par des rabatteurs. La concurrence fait rage en matière des bateaux hôtels (houseboats) qui est une expérience à ne pas rater : dormir sur l’eau. Il y a la rive droite où se trouvent les bateaux de luxe en face d’une route importante (beurk) ou bien les bateaux bons marchés, cachés dans un coin verdoyant de la rive gauche du lac. Le seul inconvénient du coin verdoyant est que vous aurez droit à la prière de la mosquée, diffusé par haut parleur, de 4h à 5h. Les prix sont publics et fixes pour les bateaux de luxe (affiché dans la rue) et autour de 300-500 roupies pour les bateaux bon marché. Donc, ne réservez rien à l’avance, laissez les propositions venir à vous. Ah oui, pour accéder aux bateaux, vous prenez la barque. Le service est normalement gratuit lorsque c’est un employé du bateau qui vous accompagne.

Pour vous déplacer autour du lac, n’hésitez pas à prendre les jeeps partagées.

Visiter la région du Ladakh

Cette région désertique est cachée au fin fond de l’Himalaya. Leh en est la capitale et elle est majoritairement tibétaine (bouddhiste). C’est une région de haute altitude (> 3500m), donc attention au mal aigüe des montagnes. Cette région ne connaît (normalement) pas la mousson et les températures varient de -30°C à +30°C. La région est aussi militarisée et soumise à autorisation pour aller dans certaines zones.

Rejoindre Leh

Par avion : ligne Delhi-Leh, 320 km pour 1h20 de vol. Le tarif en haute saison est de ~10 000 roupies.

Par la route (ouverte de mai à novembre), il faut passer obligatoirement par Srinagar ou Manali et par des checkpoints :

  • de Srinagar via Kargil (430 km) : 1 bus par jour, 1200 roupies, 16h de trajet ;
  • de Manali (465 km) : 1 bus par jour, 900 roupies, 2 jours de trajet avec une nuit à Keylong. Ou bien, de prendre un des nombreux minibus pour 1500-2000 roupies ; 16h de trajet. Je recommande vivement le minibus car il peut doubler facilement tous les nombreux gros véhicules, ce que ne peut pas faire le bus.

Attention : la magnifique route Manali-Leh emprunte plusieurs cols > 4000m, elle est partiellement goudronnée ; elle est de ce fait assez fatigante. Si vous prenez un minibus, sachez qu’il n’y a qu’un seul chauffeur pour faire tout trajet.

Leh

Leh (3500m)

Leh vous offre toutes les commodités dans la région. Pour prendre vos points de repères, commencez par aller au centre d’informations qui vous donnera tous les bons conseils. Si vous souhaitez organiser la moindre excursion, faites le tour des agences de voyages pour récolter les informations. Au Ladakh, les habitants sont heureux de parler avec vous et de vous donner des informations sans aucune contrepartie. N’oubliez pas, qu’un Indien se contentera de ne répondre qu’à votre question. Donc soyez astucieux, si la réponse vous semble partielle, de poser d’autres questions (c’est ainsi que je procède pour être sûr de trouver la meilleur solution).

Les hôtels

Tous les hôtels proposent des prestations de luxes et sont très bien entretenus (vous ne trouverez pas des hôtels sales et délabrés), ce qui vous laisse penser que les prix ne seront pas donné. C’est vrai, mais certains ont des chambres économiques ; n’hésitez pas à demander.

Les hôtels sont situés principalement sur 3 rues (à 5-10 min à pied du centre) :

  • Old Leh road (derrière le new bus stand) : rue non touristique et très calme, c’est là que j’ai logé (Nezer Holiday Inn pour 300 roupies, que je vous recommande). Par contre peu de restaurants dans la rue ;
  • Ford road (15 min à pied du new bus stand) : la rue à touristes, des restaurants et des agences de voyages. C’est là que les taxis vous emmèneront si vous ne leur donnez pas d’adresse d’hôtel ;
  • Changspa road (25 min à pied du new bus stand) : rue assez tranquille avec des hôtels assez luxueux.

Les agences de voyages

Vous en avez un choix impressionnant, elles sont toutes à votre service pour discuter librement avec vous et vous donner des conseils gratuitement sans contrepartie. Malgré la concurrence, tout le monde se respecte mutuellement et personne ne se dispute les clients. On est diamétralement à l’opposé de ce qui se passe avec les houseboats de Srinagar.

Le permis (autorisation pour aller dans certains endroits du Ladakh)

Pour accéder à certains endroits du Ladakh près des frontières, un permis est requis ; il ne s’applique qu’aux… étrangers. Plus que d’assurer votre sécurité, il s’agit surtout de nous faire payer des taxes pour l’entretien de la région.

Il y a 6 zones soumises à permis :

  • Khalsi, Domkhar, Skurbuchan, Hanu, Balma, Dha in Khalsi sub-dvision ;
  • Khardong, Khalsar, Trith upto Panamik, Diskit, Hunder, Turtuk, Pachathang, Tyakshi in Nubra sub-division ;
  • Upshi, Tso Moriri lake / Korzok in Nyoma sub-division ;
  • Upshi, Dipling, Puga, Tso Moriri lake/ Korzok in Nyoma sub-division ;
  • Kharu, Changla, Durbuk, Tangtse, Lukhung, Spangmik, Pangong lake / Man-Merag in Nyoma sub-division ;
  • Upshi, Chumathang, Mahe, Loma Bend in Nyoma sub-division.

Attention : le permis ne vous permet de vous déplacer que dans les lieux indiqués. Il est interdit d’aller dans les zones restreintes très proche des frontières. Par ex. : vous ne pourrez admirer le Pangong lake qu’à Spangmik ou bien le Tso Moriri lake qu’à Korzok. De même, dans la Nubra valley, par ex. vous ne pourrez pas aller plus loin que Panamik.

Le permis ne s’obtient qu’en agence de voyages et uniquement à Leh, il est valable entre 1 et 7 jours selon ce que vous aurez choisi. Il est renouvelable plusieurs fois toujours dans la limite de 7 jours et vous pouvez faire votre demande plusieurs jours à l’avance. Il faut inscrire obligatoirement 2 noms minimum, avec des dates de départ et de retour identiques pour établir un permis.

Vous pouvez visiter les 6 zones avec le même permis tant qu’il n’est pas périmé et lisez bien les petites lignes en bas du permis. Faites-des photocopies de votre permis, vous aurez à donner des copies lors des checkpoints (ex. : 2 pour la Nubra valley) et gardez toujours une copie sur vous.

Même s’il y a plusieurs noms sur le permis, chacun à sa copie et vous n’avez aucune obligation de voyager ensemble. C’est chacun pour soi (dans mon cas, je n’ai jamais rencontré les autres membres de mon groupe).

Comment fait-on pour obtenir un permis si l’on est seul ?

Et bien, il suffit de se rajouter à un groupe. En fait, les agences conscientes de cette pénible restriction, feront tout pour vous aider et constituer un binôme ou un groupe. Sachez que d’autres personnes sont dans le même cas que vous, donc n’hésitez pas à vous inscrire. Et si l’agence n’a pas trouvé une deuxième personne, elle contactera toutes les autres agences. Le plus difficile de cette pénible restriction, n’est pas de trouver quelqu’un, mais quelqu’un avec les même dates que vous. Dans mon cas, j’ai du visiter 10 agences pour trouver un groupe et obtenir un permis de 5 jours à une date qui me convenait. Ou alors, vous payez pour 2 personnes et vous rajoutez un autre nom. Pour trouver plus facilement quelqu’un, visitez les agences en début d’après-midi, sachant que les demandes de permis sont clôturées vers 15h30 (l’office du tourisme qui établi les permis ferme à 17h).

Le coût du permis par personne :

  • Environment fee : 250 roupies (payé une fois par an) ;
  • Red cross fund : 20 roupies par jour ;
  • Wild life fee : 20 roupies par jour ;
  • La commission de l’agence qui varie de 50 à 300 roupies.

Donc le premier permis par personne coûte de 290 roupies pour 1 jour à 530 roupies pour 7 jours + la commission de l’agence.

Un renouvellement de permis par personne coûte de 40 roupies pour 1 jour à 280 roupies pour 7 jours + la commission de l’agence.

Les locations

Vous pourrez louer des motos (Royal Enfield) à partir de 1000 roupies par jour, des VTT avec suspension hydraulique et disques de frein ventilés à partir de 600 roupies par jour (ou des vieux vélos simples) ainsi que des scooters.

Il y a la possibilité de louer du matériel de randonnée spécifique professionnel. Toutefois, le choix des rares magasins de randonnées est très limité. Prenez plutôt vos affaires avec vous.

Le new bus stand

A ne pas confondre avec le old bus stand. C’est ici que se trouvent les bus longues et courtes distances, les minibus pour Manali et Srinagar et les taxis privés (ainsi que dans le centre de Leh). Si vous souhaitez vous déplacer au tarif local (minibus partagé), demandez et regardez comment font les Ladakhis.

Nubra valley

La Nubra valley

C’est la vallée la plus au nord du Ladakh, qui longe la frontière avec le Tibet. Clairement, on n’y va que pour les paysages et rencontrer les Tibétains. Il n’y a quasiment pas de monuments à visiter et les déplacements sont limités à cause des restrictions géographiques et de temps imposés.

Pour aller de Leh à Diskit (120 km) ou Sumur sans se ruiner, rendez-vous tous les matins à 6h30 à Polo ground (au début de la route qui mène à la Nubra valley), où vous pourrez prendre une jeep partagée à 400 roupies la place. Il n’y a plus de bus qui y va. Autre solution : le taxi privé. Pour le retour de Diskit ou de Sumur, même principe.

Dans la Nubra valley, il y a 3 bus par jour Disikit-Sumur-Panamik. Sinon, prenez le taxi privé, marchez à pied ou faites de l’auto stop. Il y a peu de circulation sur les routes de vallée, donc n’hésitez pas à arrêter tous les véhicules même les militaires. Et là encore, regardez comment les Ladakhis se déplacent et faites comme eux !

Pangong lake (4350m)

Ce lac est situé à 150 km de Leh, c’est là où tous les touristes vont. Il est connu pour des scènes de tournage de films Bollywood. Le point de chute est Spangmik, vous n’aurez pas le droit de trop vous en éloigner (à cause de la frontière avec le Tibet).

Pour y aller :

  • 2 bus par semaine (jeudi et dimanche) de Leh à 6h30 avec un retour le vendredi et le lundi de Spangmik. Coût : 270 roupies le trajet ;
  • le taxi privé de 6 passagers : vous louez le taxi en entier puis vous le remplissez vous-même. 8650 roupies l’aller-retour avec une nuit sur place (non incluse dans le prix). Ou bien passer par une agence de voyage pour la réservation.

Tso Moriri lake (4520m)

Ce lac est situé à 250 km de Leh, c’est le plus sauvage, le plus beau et peu de touristes y vont. A choisir entre Pangong lake et Tso Moriri lake, tous ceux à qui j’ai posé la question (agences de voyages et Ladakhis), ont été unanime pour Tso Moriri Lake. C’est aussi la dernière étape d’un magnifique trek depuis Rumtse.

Pour y aller :

  • 3 bus par mois de Leh (10, 20 et 30) à 6h30 avec un retour le lendemain de Korzok. Coût : 370 roupies le trajet ;
  • le taxi privé de 6 passagers : vous louez le taxi en entier puis vous le remplissez vous-même (je ne connais pas le coût). Ou bien passer par une agence de voyage pour la réservation.

Route Manali-Leh

Les distances

  • Chandigarh-Manali : 326 km, 9h30 en bus (440 roupies) ;
  • Manali-Leh : 465 km, 16h en minibus (1500-2000 roupies), 18h en bus sur 2 jours (900 roupies) ;
  • Leh-Shey-Thiksay-Hemis-Chemrey (sur la même route) : 15,19,45 et 50 km de Leh ;
  • Leh-Diskit : 120 km, 5h en taxi partagé (400 roupies) ;
  • Leh-Panamik : 150 km ;
  • Leh-Spangmik (Pangong Tso lake) : 150 km (270 roupies en bus) ;
  • Leh-Korzok (tso Moriri lake) : 250 km (370 roupies en bus) ;
  • Leh-Kargil : 230 km, 8h en bus (570 roupies) ;
  • Kargil-Srinagar : 234 km, 8h en bus (400 roupies) ;
  • Leh-Srinagar : 464 km, 16h en bus de nuit (1200 roupies) ;
  • Srinagar-Jammu : 288 km, 7h en minibus (500 roupies), 10h en bus (300 roupies).

 

Voilà, je viens de vous donner de précieuses informations, que j’ai eu du mal à avoir (surtout pour le permis). A vous la région du Cachemire. 🙂

N’hésitez pas un laisser un commentaire ci-dessous si vous souhaitez d’autres informations.

Lire les nouvelles de ma visite du Jammu and Kasmir.

Voir les photos du Jammu and Kashmir.

Tags

4
Poster un Commentaire

avatar
500
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
LaurenceMarcSmail Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Laurence
Invité

Bonjour. Supers infos merci. Je compte me rendre au cachemire l.annee prochaine ..Qu’elle est la bonne saison pour s’y rendre? Peut on circuler facilement en bus local? Peut on trouver des guest houses facilement? Les permis? Peut on louer une voiture sans chauffeur? Doit on prévoir du matériel de camping pour la vallée de la Nubra ?
Merci par avance vos conseils sont precieux.
Laurence.

Je connais très bien l’inde Mais je rêve du Ladakh depuis toujours. Je veux réussir ce voyage.

Smail
Invité
Smail

Merci pour toutes informations précieuses 🙂